vin et patrimoine en Bourgogne

Comprendre le vignoble du… Tonnerrois

Vignoble méconnu à seulement 2h de Paris, le Tonnerrois a eu ses heures de gloire avant la crise du philloxera au XIXe siècle qui décima en grande partie le vignoble, passant de presque 5000 ha de vignes à 250 ha aujourd’hui. C’est à partir des années 1970 qu’une poignée de vignerons vont s’efforcer à faire renaître ce vignoble. Mais que trouve-t-on comme appellation dans le Tonnerrois en Bourgogne aujourd’hui?

Un petit rappel sur les appellations dites AOC (Appellations d’Origine Contrôlées) du vignoble Bourguignon…

Il existe 100 appellations AOC des vins de Bourgogne et qui se répartissent sur 4 niveaux d’appellations différents :

  • Appellations régionales : ce sont des vins produits sur l’ensemble du vignoble de Bourgogne
  • Appellations communales : vins produits sur le territoire des communes viticoles qui donnent leur nom (ex. : Chablis)
  • Appellations premiers crus : vins produits sur des parcelles délimitées avec précision, appelées « climats », au sein des parcelles communales (ce sont en général les meilleurs parcelle de l’appellation communale).
  • Appellations grands crus : vins produits sur les meilleures parcelles des communes.

Les appellations bourguignonnes sont généralement issues de 2 grands cépages :

  • Le chardonnay pour le vin blanc qui représente 46% de l’encépagement bourguignon
  • Le pinot noir pour le vin rouge et le rosé qui représente 36% de l’encépagement bourguignon

Le reste se compose d’aligoté (6%), de gamay (11%) et enfin de cépages plus anecdotiques en Bourgogne comme le sauvignon, le pinot blanc, le pinot beurot et le sacy.

Zoomons maintenant un peu plus sur le Tonnerrois… il existe 2 AOC dans cette région viticole du Nord de l’Yonne : l’un, le Bourgogne Epineuil, a reçu son identité propre en 1993 alors que l’autre, le Bourgogne Tonnerre, a attendu 2006 pour pouvoir accéder à ce sésame de reconnaissance dans le monde des appellations.

  • Bourgogne Tonnerre, à savoir donc que c’est une appellation dite « régionale » mais que sur l’étiquette, la mention « Tonnerre » peut et doit être inscrite immédiatement au dessous du nom « Bourgogne« . Les communes de production de l’appellation Bourgogne Tonnerre sont Dannemoine, Epineuil, Junay, Molosmes, Vézinnes et bien sûr Tonnerre. C’est un vin blanc qui est issu du Chardonnay, il est sec, fruité avec des notes exotiques et offre en bouche une rondeur qui a fait la réputation des vin du Tonnerrois jadis; on termine la dégustation avec une pointe de minéralité (moins prononcée que dans les vins de Chablis), ces vins s’épanouissant sur des sols argilo-calcaire (kimméridgien supérieur).
  • Bourgogne Epineuil : c’est également une appellation « régionale » et comme pour le Bourgogne Tonnerre, la mention « Epineuil » doit apparaître sous « Bourgogne ». Il n’y a qu’une seule commune de production et c’est bien sûr Epineuil. Si le Bourgogne Tonnerre existe que dans une seule couleur, vous trouverez le Bourgogne Epineuil dans 2 couleurs…
    • En rouge, il est issu du pinot noir, le premier nez se concentre sur des notes de framboise, de cerise mais aussi de réglisse et parfois même de violette. En bouche les tanins sont souples et plaisants avec une certaine matière et du caractère.
    • En rosé, issu du pinot noir également, c’est ce que l’on appelle des rosés de gastronomie car ce sont des vins qui ont du corps et qui ne manquent pas de caractère pour affronter certains plats;

Ce vignoble peu connu fait aujourd’hui le bonheur des curieux…

 

 

Lorin Mariele


Source :  BIVB : Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne 

Crédit photo : Claude Blot pour les photos de Tonnerre et d’Epineuil

Pour découvrir le vignoble du Tonnerrois en Bourgogne en un clin d’oeil cliquez ici !

 

Chablis

Comprendre le vignoble de… Chablis

Chablis est à la fois simple et complexe : simple car il n’y a qu’un seul cépage, le chardonnay et donc qu’une seule couleur, le blanc. Complexe car… et bien vous allez voir !

C’est à la fois un village, un vignoble, un terroir, un vin… c’est aussi le terme générique pour dire tout simplement « vin blanc » outre atlantique… et oui carrément, aux États-Unis tous les vins blancs sont des Chablis ! ! ! Amalgame qui aurait aussi contribué à la renommée de ce fameux vin blanc? Cela se discute…

Pas une autre appellation dans le monde n’est plus attachée à son « terroir » que Chablis; pas une autre appellation dans le monde n’a construit son image autant en rapport avec sa géologie : le Kimmeridgien, étage géologique datant du jurassique supérieur et symbolisé par des fossiles d’Exogyra Virgula, petite huître en forme de virgule … pour comprendre cette complexité, il faut la simplifier :

1 c’est le nombre de cépage, le chardonnay

4 c’est le nombre d’appellations : Petit-Chablis, Chablis, 1er Cru, Grand Cru

21 communes de production

1938 : AOC (appellation d’origine contrôlée)

1944 : AOC pour Petit Chablis

5300 ha c’est la surface en production

20 % c’est le volume de vin produits en Bourgogne

40 millions c’est le nombre de bouteilles produites par an

300 c’est le nombre de domaines viticoles

1/4 du volume est produit par la Chablisienne (la coopérative du vignoble)

65 % c’est le pourcentage de ventes à l’export

Il est vrai que le vignoble bourgignon est compliqué à comprendre, ce qui n’est pas toujours simple en terme de stratégie commerciale et afin que le consommateur s’y retrouve dans les nombreuses appellations et climats. Il existe dans le chablisien le nom de 47 climats qui peuvent se retrouver sur une bouteille… mais qu’est-ce qu’un climat en Bourgogne? « Les Climats sont des parcelles de terre précisément délimitées bénéficiant de conditions géologiques et climatiques spécifiques » (Par mots et par vaux de J-P Droin, publication du BIVB); 40 climats classés en 1er Cru et 7 climats classés en Grand Cru. On peut compter des milliers de climats en Bourgogne !!! Ainsi un vin issu d’une parcelle et donc d’un climat, possède sa propre identité, la retranscription spécifique d’un terroir bien délimité et ce qui le rend unique par rapport à un vin d’une parcelle voisine et alors tout aussi unique.

Pour simplifier cette complexité « climatique » et parcellaire très morcelée, on a alors réduit ces 40 Climats 1er Cru en 17 Climats « porte-drapeaux ». Ainsi le Climat porte-drapeaux Fourchaume (en rive droite du Serein) regroupe les sous-climats suivant : L’Homme Mort, Vaupulent, Côte de Fontenay et Vaulorent. Par exemple, vous pouvez déguster un vin dont les raisins sont issus de la parcelle L’Homme Mort et Vaulorent, le viticulteur inscrira alors Fourchaume sur la bouteille.

Les 7 Climats en Grand Cru : Blanchot, Les Clos, Valmur, Vaudésir, Les Preuses, Bougros et Grenouilles.

Les 40 Climats 1er Cru : (les climats porte-drapeaux sont indiqués par une astérisque)

  • Rive droite du Serein : Vaucoupin*, Côte des Prés-Girots, Morein, Les Fourneaux*, Mont de Milieu*, Pied d’Aloup, Chapelot, Montée de Tonnerre*, Côte de Bréchain, Berdiot*, Côte de Vaubarousse*, Vaulorent, Fourchaume*, L’Homme Mort, Côte de Fontenay et Vaupulent.
  • Rive gauche du Serein : Beauroy*, Côte de Savant, Troesmes, Vau Ligneau*, Vau de Vey*, Vaux Ragons, Côte de Léchet*, Les Lys, Sécher, Chatains, Vaillons*, Beugnons,  Mélinots, Les Epinottes, Roncières, Butteaux, Forêt, Montmains*, Chaume de Talvat*, Côte de Jouan*, Côte de Cuissy, Les Beauregards*, Vaugiraut, Vosgros*.

Vous avez saisi? Et bien le mieux, pour comprendre toute la profondeur et la finesse des vins de Chablis, est encore de les déguster !!!

 

Lorin Mariele


Source :  Par mot et par vaux de Jean-Paul Droin (publication du BIVB : Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne )

Pour découvrir le vignoble chablisien en un clin d’oeil cliquez ici !

 

Randonnée viticole

Tour des vignes à Epineuil

Elodie, Sabine, Madeleine et Mathieu ont choisi de partir à la rencontre de ces femmes et de ces hommes qui par leurs explications et leur passion vous rapproche un peu plus de la culture de la vigne et donc du raisin; la matière première de ce breuvage qu’est le vin et dont l’histoire est peut-être aussi ancienne que celle de l’Homme… direction Epineuil en Bourgogne!

Le temps d’un week-end, d’une « escapade viticole« , ils se sont donc fait expliquer la diversité des paysages et des régions vitinicoles par un viticulteur passionné, Florent Masson à Epineuil… un amoureux de son terroir.

« Comprendre comment un produit est cultivé, ici le vin, change forcément notre perception et donc l’approche de ce produit »

Ces randonnées dans les vignes organisées par les viticulteurs et viticultrices partenaires de l’agence Le Vin Tout Simplement sont le meilleur moyen d’être en contact le plus direct avec la base du vin qu’est le raisin et sa culture.

Un adage des anciens nous disait : « pour faire du bon vin, il faut beaucoup d’eau » faisant référence à la bonne hygiène des chais.

Beaucoup de viticulteurs et viticultrices d’aujourd’hui vous diraient aussi que « pour faire du bon vin, il faut du beau raisin… » la matière première étant le cœur d’un bon produit au final…

A chaque région ses vins, ses cépages et sa manière de vinifier mais aussi de cultiver la vigne… cette richesse des terroirs viticoles français et leur découverte à travers ces escapades viticoles est une autre manière d’appréhender l’œnotourisme.

Lorin Mariele