Articles

cabanes de vignes

Les cabanes de vignes : de l’utile à l’agréable

Les cabanes de vignes accompagnent très souvent le paysage viticole français. Appréciées aujourd’hui pour leur aspect esthétique, elles avaient avant tout plusieurs fonctions très utiles pour les viticulteurs.

Les anciens étaient pragmatiques et il est certain qu’il n’allaient pas faire quelque chose d’inutile. Le souci esthétique n’avait pas lieu d’être et on ne construisait pas un abri pour sa beauté mais pour son utilité ; cela n’empêche pas ces différentes constructions d’avoir un style qui se rattache à la région où elles sont construites.

Par exemple les cabanes de vignes en pierre étaient construites car la pierre elle-même se trouvait sur place et bien souvent pour nettoyer les parcelles de vignes des cailloux qui rendaient difficiles et contraignants les travaux de la terre tel que le labour ; il était bien évidemment hors de question de transporter des pierres d’un endroit à un autre.

cabanes de vignes

Crédit Photos : Claude Blot (Photo Art Lab)

Un abri avant tout

De abris plus ou moins rudimentaires : quoi qu’il en soit, les abris trônant au milieu des vignes et de par leur critère unique qu’est la fonctionnalité, sont pour la plupart sommaire. Constitué souvent et simplement d’une seule pièce dans laquelle se trouve une cheminée et une petite réserve de bois. Cette pièce était souvent aménagée tout aussi sobrement d’une table, de quelques chaises et d’une paillasse pour certaines.

Des besoins fonctionnels

Quiconque a travaillé à la vigne comprend aisément le besoin de s’abriter… se protéger des contraintes météorologiques comme le vent, la pluie et aussi les fortes chaleurs pendant les longues journées de travail étaient vitales. Tous les abris que nous trouvons dans les différentes régions viticoles ont au moins en commun cette fonctionnalité : s’abriter.

Cet abri en pierre est très souvent sous l’ombrage d’un arbre, fruitier de surcroît afin de pouvoir se nourrir.

Un autre critère dont on n’a pas forcément conscience est celui du transport. Si aujourd’hui le vigneron peut aller sur son lieu de travail en quelques minutes par un moyen de transport motorisé ; celui de l’époque allait à la tâche pour la journée. Il partait tôt, pouvait faire un long trajet avant de pouvoir travailler ses vignes. L’abri viticole permet alors d’entreposer du matériel, des outils apportés une fois pour toute. L’aller-retour contraignant en raison d’une distance quotidienne trop longue pouvait même amener le travailleur à rester dormir sur place dans des conditions sommaires certes, mais une paillasse et un petit feu de cheminée suffisait à satisfaire ce dernier et afin qu’il recouvre ses forces pour la journée du lendemain.

cabanes de vignes

Crédit Photos : Claude Blot (Photo Art Lab)

Un abri pour chaque région

Chaque région viticole a son abri dont les diversités fonctionnelles lui sont propres en fonction de critères qui sont liés à l’histoire du vignoble, son mode de fonctionnement, le type de propriété foncière, les us et coutumes …

Si toutes ces cabanes de vignes ont en commun certaines fonctionnalités, elles ne partagent pas ce qui sert à les nommer. Les noms de ces cabanes pouvaient également illustrer la fonction de ces dernières.

 

La liste* ci-dessous est non-exhaustive.

Baraque Sancerrois / Cher, Villeveyrac (Hérault), Châtillonnais (Côte-d’Or)
Borie terme savant (deuxième moitié du xixe siècle) Provence
Buvette Loir-et-Cher
Cabane Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Sarthe, Champagne, Monts d’Or (Rhône (département))
Cabanon Provence
Cabgîte Indre-et-Loire
Cabiroche Indre-et-Loire
Caborde Franche-Comté
Caborne Monts d’Or (Rhône)
Cabote/cabotte/cabioute Côte de Beaune, Côte de Nuits (Côte-d’Or),Chablisien et Grand Auxerrois
Caburoche Vallée du Cher, Touraine
Cadole/cadolle/cadeule Beaujolais, Mâconnais, Chalonnais, Bar-sur-Seine (Aube)
Capitelle Languedoc, Aude
Caselle haut Quercy
Chibotte Velay (terme savant, première moitié du xxe siècle)
Choquette Indre-et-Loire, Ballan-Miré / Indre-et-Loire
Folie Vouvray / Indre-et-Loire
Gariote/gariotte (« guérite ») Périgord, Quercy
Grangeau Hérault
Grotte Crouzilles / Indre-et-Loire, Bourgueil / Indre-et-Loire
Loge Berry, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Forez, Barséquanais (Aube)
Loubite / Lubite Vallée du Cher, Touraine
Maison Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Sarthe
Maset / Mazet Gard, Hérault, Cévennes
Pavillon Mayenne
Tsabone Vals-près-le-Puy (Haute-Loire)
Vide-bouteille Loir-et-Cher

 

Lorin Mariele


*Sources : Wikipédia / Les cabanes de vignes en Europe (Claude Royer)

Crédit Photos : Claude Blot (Photo Art Lab)

Vous êtes intéressés par la publication de nos futurs articles et nos produits, vous pouvez vous inscrire à la Newsletter LVTS