Articles

spiritueux spiritourisme distillerie cognac rhum

A la découverte des spiritueux et du spiritourisme

On vous a déjà parlé de l’oenotourisme bien entendu, et maintenant du spiritourisme, mais qu’est-ce que le spiritourisme ? Comme son grand frère l’oenotourisme, qui est le tourisme viticole, le spiritourisme (la visite des distillerie) propose de partir à la découverte des spiritueux : whisky, cognac, gin , rhum, vodka…

Qu’est-ce que les spiritueux ?

« Ce sont des boissons alcoolisées obtenues par distillation suivie éventuellement d’une macération ou d’une infusion de matières premières agricoles » (wikipédia). Il s’agit en général de fruits comme la mirabelle, la pomme, la poire qui donne des eaux-de-vie ou des liqueurs par exemple. On trouve également des plantes, des fleurs ou des céréales, par exemple l’anis, le genièvre ou l’orge.

L’essor du spiritourisme

Le spiritourisme vous emmène à la découverte des spiritueux. Il s’agit de faire découvrir et d’initier les touristes à la découverte de production de spiritueux au travers de visites de distilleries. Des lieux de production souvent familiaux, avec des petites exploitations mais pas que ! Ils font la fierté du patrimoine français ces dernières années grâce aux nombreuses appellations obtenues par un savoir-faire de qualité. Chaque année on compte près d’un million de visiteurs qui partent à la découverte des distilleries de France ; mais aussi de musées dédiés aux spiritueux. Un engouement des touristes dû à une volonté certaine d’un retour aux valeurs, au terroir et au « made in France ».

On retrouve généralement des produits tels que les eaux-de-vie, les liqueurs, les whisky, les rhums, les gins ou même les vodkas. La France dispose de nombreux produits régionaux, artisanaux et de nombreuses AOC (Appellations d’Origine Contrôlée).

Voici quelques spiritueux parmi les plus connus :

  • Le Marc : fabriqué dans toutes les régions viticoles, à partir de marc de raisin blanc ou noir, en AOC ou IGP,
  • Le Calvados : fabriqué en Normandie à partir de jus de pommes à Cidre, AOC Calvados du pays d’Auge, environ 40% alcool
  • Le Cognac : fabriqué en Charente à partir de vin blanc sec et acide (base de raisin blanc), AOC Cognac, environ 40% alcool
  • L’Armagnac : fabriqué dans le Sud-Ouest, à partir de vin blanc sec et acide (base de raisin blanc), AOC Armagnac, environ 40% alcool

-> La différence entre Cognac et Armagnac se fait au niveau de la distillation. Pour le Cognac la distillation est double pour l’Armagnac elle est continue. La région Cognac dispose d’aire d’appellation « Grand Cru« , le vieillissement varie aussi, un minimum de 2 ans et demi en fût de chêne pour le Cognac

  • Le Whisky : fabriqué en Bretagne, en Alsace ou encore dans le Jura pour ne citer que ces régions, à partir d’orge maltée, de seigle ou de maïs (Bourbon), IGP pour les whisky bretons et alsaciens, environ 40% alcool
  • Le Rhum : fabriqué principalement en Outre-Mer, à partir de canne à sucre, AOC Rhum agricole Martinique, IGP Rhum Guadeloupe
  • Le Gin :  obtenu en aromatisant de l’alcool éthylique avec principalement des baies de genévrier, à l’instar du genièvre. L’élaboration du gin commence par la fermentation alcoolique d’un malt (d’orge, de seigle, de maïs…).

En conclusion…

Les spiritueux, appelés plus familièrement « alcool » peuvent eux aussi être dégustés au même titre que le vin. Ils s’adaptent idéalement en apéritif ou en digestif pour la plupart. C’est souvent l’importante teneur en alcool qui fait hésiter les consommateurs, il ne faut donc pas hésiter à demander conseils aux producteurs.

En somme, si vous êtes plutôt amateurs de vins, et que vous avez déjà visité de nombreuses caves et dégusté différents vins (pas tous !), on vous conseille alors de compléter vos visites en vous tournant dorénavant vers le spiritourisme et la visite d’une distillerie, et d’aller à la découverte des spiritueux.

 

Sources : www.spiritourisme.com / www.gourmandisesansfrontieres.fr /

Nos bonnes adresses et distillerie : la distillerie Anna Méan en Bourgogne / pour le cognac et sa région : www.tourism-cognac.com

 

Floriane Marini


L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Vous désirez en connaître un peu plus sur nos animations et team building en bourgogne ; n’hésitez pas à visiter notre site et à découvrir nos produits.

Nous intervenons sur toute la France et à l’étranger. N’hésitez pas à nous demander un devis, nous répondons sous 24h.

Aussi, vous êtes intéressés par un de nos team building alors n’hésitez pas à contacter un de nos conseillers B2B. Vous pouvez le faire via notre formulaire de contact ou par téléphone au 03 67 88 01 04.

Vous êtes intéressés par la publication de nos futurs articles et nos produits, vous pouvez vous inscrire à la Newsletter LVTS

vins du monde

Les vins du monde

Les vins du monde, appelés aussi vins du Nouveau Monde, longtemps stigmatisés et anecdotiques ont percé ces dernières années et leurs parts de marchés ne cessent de croître. Elles sont passées de 1.8% à 21.5% en 20 ans.

Caricaturés et voués à l’échec avant même d’être dégustés, notamment par les amateurs, les vins du monde avaient une très mauvaise réputation. Même les viticulteurs de la « vieille Europe » les voyaient comme des mauvais produits, qui plus est, des concurrents.

Pourtant les vins du monde, Argentins, Australiens ou des Etats-Unis ont su s’installer sur les marchés de l’export. Traditionnellement occupés par les vins français, italiens ou espagnols, depuis les années 90. Un choc des cultures qui a surpris tous les acteurs de la filière viti-vinicole. Ces vins produits dans des régions climatiques chaudes mettent en avant une importante structure, des arômes gourmands, fruités et une grande maturité gustative. Loin des « premiers » vins jugés maigres, acides et sans corps… Qui faisaient leur mauvaise réputation.

Les vignobles des Etats-Unis, d’Argentine, d’Afrique du Sud, d’Australie, du Chili, ou encore de Nouvelle-Zélande ont su s’adapter et s’inspirer de la culture viticole européenne pour mettre en valeur leur terroir. Une prouesse qui ne s’est pas faite en vingt ans, mais en plusieurs siècles de culture viticole sur leurs terres. Et ce n’est que suite à une mondialisation des échanges que leur production, souvent dominée par des structures industrielles bien implantées, a pu s’imposer aussi facilement.

Les exportations de ces pays sont passées de 2.5% à 30% des exportations mondiales en 30 ans, rattrapant considérablement les parts de marchés de la France et de l’Italie réunies (34%). L’arrivée conséquente de ces vins a pu se réaliser notamment grâce à des prix très compétitifs et une certaine stratégie marketing. Ce sont principalement des sociétés viticoles a l’envergure mondiale qui ont investi dans le marketing des vins du Nouveau Monde; Afin de créer une véritable stratégie de marketing de la demande.

Les vins sont reconnaissables et l’offre est simplifiée. Ce sont des vins dits de cépage, donc facilement accessibles.

Les productions se sont concentrées sur des cépages mondiaux très connus : le pinot noir, le cabernet-sauvignon, la syrah, le merlot, le chardonnay ou le sauvignon blanc.  L’étiquette est simple et compréhensible, mettant en avant le pays, la marque et le cépage. L’offre n’est donc pas segmentée à une petite proportion de néophytes. Pour valoriser leurs crus, l’unique mention du cépage ne suffit pas; C’est le constat qu’ont fait de nombreux vignerons. C’est la raison pour laquelle on remarque depuis une quinzaine d’années l’émergence d’appellations. Elles sont souvent moins contraignantes qu’en Europe; Mais permettent tout de même de mettre en avant les meilleurs terroirs ou régions.

L’influence a donc eu lieu dans les deux sens : d’un côté, les vins du Nouveau Monde ont secoué les crus du continent européen ; de l’autre, ils ont repris à leur tour le principe des appellations afin de valoriser leurs meilleurs terroirs. En conclusion ; La passion de la vigne et du vin, déjà présente dans plusieurs pays, s’étend aujourd’hui contagieusement dans le monde entier. Les vins du nouveau monde sont de plus en plus axées sur la qualité, avec des techniques toujours plus modernes et des innovations permanentes.

 

Floriane Marini


Sources : www.larvf.com / www.lesgrappes.com / www.levinpourtous.com /

 

Vous êtes intéressés par la publication de nos futurs articles et nos produits; vous pouvez vous inscrire à la Newsletter LVTS