Articles

Un vin pour la fête des pères

Ce dimanche 17 juin, ce sera l’occasion de faire plaisir à votre papa, voici donc quelques conseils pour trouver un vin pour la fête des pères.

Soit ça fait des mois que vous êtes sur le coup car vous êtes très (très) organisé(e)s, soit comme beaucoup d’entre nous, vous cherchez une idée cadeau dans l’urgence. La bouteille de vin c’est classique mais efficace. Vous décidez donc d’offrir à votre cher Papa, une bonne bouteille de vin, oui mais… comment choisir ?

Décrypter les appellations

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

– vous connaissez ses goûts, ou pas, et vous allez vers une valeur sûre

– vous connaissez ses goûts, ou pas, et vous voulez le surprendre

Pas simple de choisir donc. Même si vous ne connaissez pas trop ses préférences, vous devez certainement savoir s’il est plutôt « rouge » ou « blanc » ou bien « tranquille » ou « effervescent ». Ça devrait au moins orienter votre début de choix. Si votre Papa est amateur de vins ou même un très bon connaisseur, certaines appellations sont des cadeaux certains :

– blanc : Chablis, Chateauneuf-du-Pape, Sancerre, Chinon, Sauternes

– rouge : Saint-Emilion, Nuits-Saint-Georges, Saint Chinian, Côte-Rôtie

– effervescent : Champagne, Crémant, Brut, Rosé

De manière plus originale, pour la fête des pères les vins étrangers surprendront davantage. Les Chardonnay américains, les Pinotage sud-africains ou encore les Torrontès argentins connaissent un grand succès. Ce sont des vins très aromatiques, facile à déguster et qui donnent une impression de voyager.

Côté bières et spiritueux

Si vous optez pour offrir à votre paternel autre chose que du vin, vous avez là encore de nombreuses possibilités :

Bière : blonde, brune, d’abbaye, belge, française, tchèque…

Rhum : cubain, martiniquais, fruité, vanillé…

Whisky : tourbé, non tourbé, single malt, bourbon, irlandais, français…

Vodka : française, polonaise, épicée, nature…

Cognac, Armagnac, Gin, Tequila, Eaux-de-Vie

Vous avez l’embarras du choix, donc n’hésitez pas à demander conseil à votre caviste. Votre objectif étant de faire plaisir à votre cher et tendre Papa.

Floriane Marini


Plus d’infos sur le site

Vous désirez en connaître un peu plus sur nos animations et team building en bourgogne ; n’hésitez pas à visiter notre site et à découvrir nos produits.

Nous intervenons sur toute la France et à l’étranger. N’hésitez pas à nous demander un devis, nous répondons sous 24h.

Aussi, vous êtes intéressés par un de nos team building alors n’hésitez pas à contacter un de nos conseillers B2B. Vous pouvez le faire via notre formulaire de contact ou par téléphone au 03 67 88 01 04.

Vous êtes intéressés par la publication de nos futurs articles et nos produits, vous pouvez vous inscrire à la Newsletter LVTS

Cabernet-sauvignon et Merlot

Apprendre avec les cépages… Cabernet-sauvignon et Merlot

« Apprendre avec les cépages… » est une série d’articles qui consistent à vous donner les clés sur l’apprentissage de la dégustation en comparant des vins cépages ! Aujourd’hui Cabernet-sauvignon et Merlot … tous les 2 tanniques et tous les 2 différents.

Cabernet-sauvignon et Merlot sont les 2 cépages emblématiques de la région bordelaise : Cabernet-Sauvignon dans les Graves et dans les Medoc, Merlot à Saint-Emilion et Pomerol. Ces 2 cépages rois de cette grande région viticole se sont également imposés dans le reste du monde !

Un peu d’histoire : assez récemment, à la fin des années 90, Carole Meredith et son équipe de l’Université de Davis en Californie découvrent alors que le Cabernet-sauvignon est le croisement d’un cabernet franc N et d’un sauvignon B. La suspicion des arômes de ces 2 cépages que l’on retrouve dans le Cabernet-sauvignon s’est alors avérée juste ! Le Merlot lui fait partie de la famille des Carmenets. Son nom pourrait provenir de l’oiseau le merle (en occitan, le merlòt est un petit merle) de par sa couleur noire comme les merles ! Côté génétique, les recherches de l’Université de Californie à Davis et de l’INRA de Montpellier ont trouvé l’origine génétique du merlot N : il s’agit d’un métissage  entre le cabernet franc N et la Magdeleine noire des Charentes N.

L’œil : la robe de ces 2 cépages est en général sombre et intense même si celle-ci va être aussi en fonction des rendements qui influent beaucoup sur la couleur et la concentration d’un vin. Si le Cabernet-sauvignon présente des reflets violacés importants, le Merlot tend plus vers des teintes d’oxydation, d’évolution qui vont vers l’orangé et le rouge brique.

Le nez : si le Cabernet-Sauvignon va vers un nez plus aromatique avec des notes de fruits rouges confiturés : cassis, framboise, myrtille, poivron vert, mais aussi des épices, des notes de cuir et de café; le Merlot présente un nez plus simple avec des notes de fruits rouges bien mûrs (cassis et pruneaux).

La bouche : ce qui frappe dans le Cabernet-Sauvignon est cette ossature de tanins sur laquelle se raccrochent une impression de volume, de corps charnu et une belle maturité… des tanins murs qui sont également fondus et ronds. Le Merlot présente une bouche plus chaleureuse et on y retrouve ce que l’on avait au nez : avec ces notes de pruneaux et de fruits mûrs. C’est un cépage généreux où les tanins sont ronds à grains fins. Le Merlot est définitivement un « vin de soif » car facile à boire tant ces tanins sont bien fondus…

 

Lorin Mariele